Pourquoi je continue à utiliser foursquare

Ce matin, Romain Blachier à publié un article sur son blog Lyonnitude(s) intitulé « Pourquoi j’arrête foursquare« . En commençant à réagir à son article, je me suis aperçu que pour un commentaire j’avais en fait beaucoup trop de choses à dire, il était donc nécessaire d’écrire mon propre article en réaction.

 

foursquare 4sq

 

Qu’est-ce que foursquare ?

Pour rappel, foursquare est un réseau de géolocalisation axé sur la gamification. Chacun de vos check-in vous rapporte des points qui permettent de vous classer parmi vos amis. La personne qui se géolocalise le plus souvent dans un lieu en devient le maire (mayorship), ce qui peut entraîner de petites guerres de check-in pour les lieux les plus prisés.

 

L’aspect jeu qui a été développé autour de foursquare a permis au réseau de vite se développer mais de nombreuses autres utilités sont à recenser sur foursquare :

  • Les offres spéciales proposées par des commerçants vous permettent d’obtenir cadeaux et réductions dans votre ville.
  • Le fait de vous géolocaliser vous permet de rapidement retrouver vos amis.
  • Les commentaires éclairés de certains utilisateurs vous permettent d’avoir un avis sur un lieu.
  • Les listes créées par les utilisateurs incitent à découvrir de nouveaux lieux (souvent classés pas thématique)

 

Pourquoi certaines personnes arrêtent ou critiquent foursquare ?

  • Check-in abusifs : Certains utilisateurs sont des serials checkeurs, se géolocalisant à tous les coins de rue principalement pour obtenir un maximum de mayorship.
  • Informations incomplètes : Les utilisateurs déposant des avis sur des lieux prennent généralement trop peu de temps pour déposer un avis constructif.
  • Interactions limités : Il est en effet possible de laisser un message sur le check-in d’un ami mais on ne peut pas entrer directement en contact avec lui.

Pourquoi je reste sur foursquare ?

Malgré toutes les critiques qui peuvent être faites à propos de foursquare ou surtout de son utilisation, je reste fidèle à ce réseau pour de nombreuses raisons.

 

La partie jeu reste toujours intéressante :

Devenir le maire d’un endroit ou obtenir un nouveau badge reste toujours un petit plaisir dans l’utilisation de foursquare. Même si ce n’est plus aujourd’hui une des raisons qui me fait continuer à utiliser ce réseau social, foursquare sans gamification ne serait plus foursquare.

Il est également intéressant de voir sa position au classement général des points parmi ses amis. Il y a de nombreuses manière de collecter des points, venir pour la première fois dans un lieu, checker pour la première fois avec un nouvel ami ou aussi avoir laissé un conseil qui a été fait par de nombreux utilisateurs.

 

Découvrir de nouveaux lieux :

Bien que je dois avouer que lorsque je suis dans un endroit et que je cherche un bar pour me désaltérer j’ai plus le réflexe d’utiliser Yelp, il m’arrive aussi d’utiliser foursquare pour voir les lieux à proximité et si ce lieu a été listé par un ami ou que l’un de ceux-ci y a laissé un conseil, j’aurais tendance à aller y jeter un oeil.

La découverte de lieux peut se faire principalement grâce aux avis déposés par les utilisateurs. N’hésitez donc pas à laisser vos trucs et astuces à propos de vos endroits favoris. Il est primordial de noter que même si vous pouvez laisser des avis via l’application mobile, vous pouvez à tout moment gérer vos commentaires (supprimer un commentaire obsolète, ajouter un commentaire détaillé) via le site web de foursquare.

 

Retrouver des amis en ville :

L’un des gros points forts de foursquare à mon goût c’est la facilité qu’il offre pour retrouver ses amis. En effet, il m’est arrivé à plusieurs reprises de devoir rejoindre des amis dans un lieu que je ne connaissais pas et ne savais donc pas retrouver. Qu’à cela ne tienne, un coup d’oeil sur le check-in d’un ami qui vient de se géolocaliser au lieu de rendez-vous et vous pouvez directement ouvrir la carte et vous repérer rapidement.

 

Obtenir des offres et réductions :

En France, nous sommes encore en retard sur les USA, mais foursquare permet aux commerçant de proposer des offres, aussi appelés « Specials ». Certains bar proposent un happy-hour permanent, des restaurant offrent un apéritif ou le café, des boutiques proposent des réductions en caisse lorsque vous vous checkez chez eux.

C’est l’aspect que l’on souhaite le plus se voir développer en France aujourd’hui car il apporte une réelle valeur ajoutée à foursquare que ce soit pour les utilisateurs mais aussi pour les commerçants.

 

Un réseau en pleine évolution :

J’adhère parfaitement à la critique qui est faire sur foursquare à propos du manque d’interaction entre les utilisateurs. J’ai aujourd’hui 175 amis, dont certains que je ne connais pas ou peu, j’aimerais quelques fois pouvoir entrer en contact avec certaines personnes afin de pouvoir échanger quelques mots. Il y a fort à parier que cet aspect sera développé par foursquare dans les mois à venir et que les interactions entre membres seront facilités. Mais même si foursquare ne permet pas de discuter en direct (hors commentaires sur un check-in), je dois tout de même reconnaître la force social de ce réseau, ayant déjà pu rencontrer des personnes par le simple fait de checker régulièrement ensembles dans les mêmes endroits, foursquare favorise la rencontre IRL directe.

Ces derniers mois, foursquare a beaucoup évolué, notamment en ce qui concerne les marques qui peuvent aujourd’hui avoir des pages enrichies sur le site web de foursquare et mieux se promouvoir au sein du réseau. Foursquare tend à devenir un vrai moteur de recommandation, il suffit à mon avis de patienter un peu pour voir arriver toute une batterie de nouvelles fonctionnalités intéressantes.

 

Pour conclure :

Foursquare est un réseau de géolocalisation comme il en existe beaucoup aujourd’hui (et encore plus demain), comme tout réseau social, il a ses défauts et ses dérives mais possède tellement d’avantage qu’il est intéressant d’y jeter au moins un oeil pour le découvrir.

 

J’espère que je vous aurais convaincus de l’essayer ou de continuer à l’utiliser en améliorant votre expérience utilisateur 😉

 

Si vous ne connaissez pas encore foursquare, vous pouvez vous inscrire sur le site web http://foursquare.com ou directement télécharger l’application mobile pour votre smartphone (iPhone/Android/BlackBerry/Nokia/WindowsPhone).

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur foursquare, je vous invite à venir visiter 4sqNews, le blog français dédié à l’actualité foursquare.

 

3 réflexions sur “Pourquoi je continue à utiliser foursquare

  • 24 février 2012 à 18 h 13 min
    Permalien

    J’y vais de mon petit mot également pour exprimer un point de vue qui n’est évoqué ni dans l’article de @romainblachier, ni dans le tiens.

    Au départ, j’ai essayé 4SQ parce que tu en parlais beaucoup (influençable moi ? jamais :p), précisons que dans ma région, il doit y avoir 2 utilisateurs aux 100km² … ou presque 😉

    Passé l’engouement des premiers jours à gagner des mayorships (le truc qui ne sert absolument a rien #disonslequandmême), je n’ai plus vraiment trouvé d’intérêt à cette application, jusqu’à ce qu’un soir ma femme me dise : « je me suis inquiétée, tu n’as pas checké »

    Passant l’essentiel de mon temps sur la route de manière aléatoire pour le boulot, il était rassurant pour elle de voir mes quelques checks de la journée, savoir qu’a telle heure j’étais à tel endroit, en vie … parce que sur la route, on ne peut jamais savoir !

    Je pense qu’une application de géolocalisation dans le cadre familial peut aussi servir à garder un contact et rassurer ses proches sans devoir prendre le téléphone pour taper un sms au volant, un simple « check in » à un feu rouge peut signifier « je ne suis pas loin, j’arrive bientôt », un autre à un endroit lointain à 19h indique qu’on ne sera pas rentré pour le diner, qu’il reste 45mn de route et qu’il ne faut pas attendre pour faire manger les enfants … j’y ai trouvé cette utilité, peut être qu’un jour une application « check my family » arrivera et que ce jour j’arrêterai 4SQ, en attendant, il m’est pratique donc je le garde 😉

    Sinon, pour rebondir sur le principe des commentaires, je trouve qu’ils sont inutiles lorsque trop peu nombreux, souvent rédigés par des concurrents des lieux, enfin c’est le cas sur la région Stéphanoise … à Lyon il y a l’avantage d’y avoir 2 places Bellecour, celle de gauche et celle de droite, ah non #pasdepolitique !

    4SQ donc, en attendant mieux 😉

    Répondre
  • 25 février 2012 à 6 h 02 min
    Permalien

    Je suis totalement d’accord sur le côté rassurant pour les amis/famille ! Bien que la géolocalisation puisse être un point sensible pour les infidèles… Après Facebook, peut être foursquare dans une affaire de divorce 😉

    Concernant les commentaires, pour ma part j’ai plus de 175 amis, les 2/3 sur Lyon et pour la plupart des amis/connaissances ! Je n’ai que très (très) rarement des commentaires liés à la game mais surtout des petites blagues ou des mots sympas… C’est l’avantage d’être dans une zone très couverte et de connaître IRL pas mal d’utilisateurs.

    Sandrine Andro (ambassadrice Parisienne) pourrait avoir un autre discours car apparemment sur Paris, la gamification du réseau est tellement importante que des gens en viendraient presque au mains pour posséder une place !

    Répondre
  • 26 février 2012 à 23 h 52 min
    Permalien

    J’utilise foursquare, je n’arrêterai pas de l’utiliser… mais :

    Pour continuer sur le check family, ca a d’un côté fait du mal à mon couple (qui depuis n’existe plus). Quand il ne checkait pas, je me demandais où il était, ou s’il checkait en invisible, je comprenais qu’il ne voulait pas me voir, etc. Ca en devenait de la parano et j’étais devenu jaloux et possessif alors que je ne suis pas comme ça habituellement. Pour exemple, un soir je suis passé près de son bar favori, il était avec des potes, il n’avait pas checké (ou en invisible) et ça a permis de mieux me préparer à la rupture de la semaine suivante 😉

    Donc le côté je check, je check pas, je veux que tu vois, ou pas, ça a quand même ses limites. Même si pour les potes c’est quand même vachement simple !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *