La fête est finie, le grand retour en solo de Orelsan

6 ans se sont écoulés depuis le dernier album solo de Orelsan, Le chant des sirène, autant dire qu’il était attendu avec son nouvel album « La fête est finie« .

La fête est finie, album introspectif

Sur son nouvel album, Orelsan nous livre des morceaux très introspectifs. Dans Note pour trop tard, le rappeur Normand nous livre un texte où il s’adresse à lui lorsqu’il était jeune. Une analyse sur ce que pourrait être notre vie si on pouvait retourner dans le passer pour nous briefer en ayant acquis la connaissance de nous même.

Bonne Meuf lui nous parle de son goût pour les « bonnes meufs », vous savez, ces filles souvent superficielles qui passent plus de temps à s’occuper de leur apparence que de leur personnalité. Au final, pourquoi « chopper » une « bonne meuf » quand on a trouvé la « bonne meuf » ?

Un morceau original qui se part ensuite en J-Pop, reflet de l’ensemble de l’album qui ne se contente pas de faire du rap « Basique » mais explore de nombreuses sonorités.

Nostalgie et regard vers le passé

Sur La fête est finie, Orelsan revient beaucoup sur son passé, ou plutôt regarde beaucoup son passé avec l’oeil d’un adulte nostalgique d’une époque révolue.

Sa ville d’origine, Caen, est omniprésente, à l’instar du morceau « Dans ma ville, on traîne » où Orelsan présente sa ville comme s’il y vivait toujours, comme si il nous présentait son quotidien d’ado, avec une touche de nostalgie. Nostalgie que l’on peut tous ressentir en pensant à notre adolescence ou vie de jeune adulte, toutes ces choses que l’on a pu faire qui nous semblaient insipides à l’époque mais qui nous ont forgé de nombreux souvenirs.

Orelsan critique la fête est finie

La pluie, en featuring avec Stromae parle également de sa Normandie et de la pluie qui caractérise la région.

Si je suis parti c’est parce que j’avais peur de rouiller

Trempé, j’aurais jamais pensé

Que le mauvais temps finirait par me manquer

 

Sulfureux mais pas que…

Orelsan a sa réputation de rappeur sulfureux, mis sur le devant de la scène par la fameuse polémique autour de son morceaux « Sale pute », que ce soit en solo avec des morceaux comme Suicide Social ou en duo Avec Gringe dans les Casseurs Flowters, Orelsan aka Jimmy Punchline est réputé pour ses phases incisives.

La Fête est fini de déroge pas à la règle !

Dans Défaite de famille Orelsan taille un costard aux membres de sa familles réunis pour une grande bouffe hypocrite. Vous savez ces moments où tout le monde se retrouve pour noël, un anniversaire ou autre occasion de se faire de grand sourire, étaler ses réussites auprès des autres alors qu’en soit on ne peut pas encaisser la plupart des personnes présentes.

Message à tous mes lointains cousins

V’nez on arrête de faire copain-copain

Parc’qu’un ancêtre, on sait pas qui c’est

Est la seule chose qu’on a en commun

 

Merci Arnaud,

D’être venu pour te prendre en photo

Pour alimenter tes réseaux sociaux

Profiter d’être avec quelques prolos

Pour pouvoir jouer encore plus les bobos

Mais Orelsan n’est pas être QUE sulfureux, dans son morceau Paradis, on le découvre à l’antipode de ce que l’on a l’habitude d’entendre de lui :

Qu’est-ce que j’irais faire au paradis

Quand tu t’endors près de moi

Qu’ils donnent à d’autres le paradis,

Je n’en voudrais pas

Tracklist album la fête est finie Orelsan

Des Feat intéressants

Je dois avouer sincèrement que j’étais un peu dépité lorsque j’ai découvert le tracklist et le feat avec Maître Gims . Pourtant à l’écoute, le morceau Christophe s’écoute très bien. Bourré d’humour, le morceau est entraînant et comporte quelques punchlines bien ciselées.

J’aurais pu sauver la vieille France

Aider la patrie de mon enfance

Donner aux racistes de l’espoir

Mais j’fais d’la musique de noir

 

Marion Maréchale me suit sur Twitter

J’aimerais la baiser

Briser son p’tit coeur

Le tout accompagné d’un refrain sorti de nul part…

Christophe Maé, christophe Maé, Christophe Maé, Keen’V (pour Orelsan)

Bernard Minet, Bernard Minet, Bernard Minet, Lorie

Eddy Mitchel, Eddy Mitchel, Eddy Mitchel, Johnny (pour Maître Fims)

Son Feat avec Nekfeu et Dizzee RascalZone, est pour moi l’excellente surprise. Un morceau avec un beat profond et un flow impecable du trio.

Mon avis global

A la première écoute, j’ai été un peu décontenancé par certains morceaux, je ne m’attendais pas à quelque chose de ce type pour le nouvel album d’Orelsan. Après avoir approfondie le sujet, je trouve que cet album est un petit bijou à mettre dans vos playlists dès maintenant !

Je garde juste un petit regret, j’aurai aimé entendre un feat avec Bigflo et Oli. Depuis le gentil clash des frangins sur leur morceau « La vraie vie » où ils balancent

Dans ce milieu, j’ai été très déçu je te le dis tout de suite,

Comme la fois où Orelsan nous a refusé le feat.

Pourtant il sait combien on l’aime.

Allez sans rancune, mais un peu quand même

Orelsan bigflo et oli

J’étais persuadé qu’on retrouverait le duo sur le nouvel album du Normand, pourtant ils restent absent du tracklist. Il n’y a pourtant pas d’embrouille entre les deux jeunes rappeurs et Orelsan qui après être resté muet après cette petite attaque à réagi il y a peu, déclarant :

Ça ne m’a pas touché plus que ça. Je n’ai pas pris ça comme un clash en fait, ça m’a plus flatté.

J’ai dit non parce que j’étais en train de faire l’album ‘comment c’est loin », du coup je n’avais pas le temps. J’ai tellement de projets que je suis obligé de faire des choix.

Hormis cette absence, Je vous invite à écouter tout de suite cet album sur les plateforme d’écoute ou à l’acheter car il est dors et déjà un classique du RAP français !

Recherches populaires:

  • avis album la fete est fini
  • avis orelsan la fête est finie
  • critique la fête est fini
  • critique la fete et fini
No Comments

Laisser un commentaire