Bref, j’ai animé une table ronde

Cette année, j’ai été invité par le Village Numérique en Beaujolais à prendre le micro pour animer une table ronde.

L’expérience était nouvelle pour moi mais le sujet tournant autour de l’économie numérique et des nouvelles portes qu’elle peut ouvrir m’a intéressé. J’ai donc sauté le pas pour endosser le rôle d’animateur, ce qui n’était pas forcément le plus évident du monde au départ.

Le Village Numérique en Beaujolais

Cette année, le VNB (Village Numérique en Beaujolais) présentait sa deuxième édition. Réunis dans les locaux d’E-cité, les acteurs du numérique caladois étaient présent pour présenter leurs activités, parfois méconnues du grand publique.

Ce salon se déroulait cette année de 14h à 20h et était ponctué d’animations, présentations, démonstrations. Parmi ces animations, j’ai eu la chance de me voir proposer l’animation d’une table ronde.

Entouré de 3 femmes entrepreneuses, nous avons échangé sur leurs activités tournées vers le numérique ainsi que les opportunités offertes par cette nouvelle économie.

village numérique en beaujolais

Un entrepreneuriat féminin parfois mis à mal

Au cours de notre échange, je suis parfois un peu tombé des nues sur ce que l’échange apportait comme expérience.

Dans ma tête, Internet contribuait fortement à ce qu’un projet numérique soit jugé par ce qu’il est et non par le fait que ce soit un homme ou une femme qui le porte.

Pourtant la réalité est tout autre comme vous pourrez le découvrir dans la vidéo.

J’ai aussi pu apprendre que les français qui sont parfois si décomplexés sur les réseaux sociaux et raconte le moindre détail de leur vie sont encore fébriles à l’idée de parler d’objets sexuels.

Bref, j’ai appris pas mal de choses, j’ai pu faire mes premières armes dans le domaine de l’animation oui, il reste des progrès à faire) et je vous laisse découvrir tout ça dans cette petite vidéo 🙂

 

 

 

No Comments

Laisser un commentaire